Page tree
Skip to end of metadata
Go to start of metadata
Présentation

Présidente: Laurence Rouïl (INERIS)

Vice-président : Denis-André Charpin (Professeur des Hopitaux à la retraite)

Vice-présidente : Karine Laaidi (SPF)

Correspondante Météo-France : Grégory Fifre (Météo-France DSM/CS/ENV)

Secrétaire Météo-France : Nathalie Cerisier (Météo-France DIROP/PG/Cheffe Prévisionniste)

Adresse : sante-env.csm@meteo.fr

Liste des membres 

Réunions
Voeux
AnnéeVoeuxSuites données par Météo-France et Statut
2020


ES 1/ 20 : Liens entre variables climatiques et santé mentale
 Description

Considérant :

  • que des liens étroits existent entre les variables climatiques et la santé mentale ;
  • l’intérêt particulier dans le suicide, la tentative de suicide et les intoxications éthyliques aiguës d’évaluer les effets des variables météorologiques telles que l’ensoleillement/intensité lumineuse, la durée des jours, la température extérieure, la pluviométrie/taux d’humidité et la barométrie ;

Le Conseil Supérieur de la Météorologie demande à Météo-France :

- de poursuivre la collaboration avec Santé Publique France et l’AP-HP pour la réalisation du vœu du CSM entamé en 2019 : « effet des variables climatiques sur les suicides et tentatives de suicides » ;

- d’étendre l’étude à l’analyse des effets des variables climatiques sur les intoxications éthyliques aiguës, au travers d’une proposition de stage à l’école nationale de la météorologie, co-encadré par Météo-France, Santé publique France et l’AP-HP.


2019

ES 1/ 19 : Impact sanitaire des poussières désertiques

 Description
Le Conseil Supérieur de la Météorologie suggérait à Météo-France de mener un travail d’investigation sur les moyens de limiter l’impact sanitaire des poussières désertiques, notamment en anticipant les plus forts épisodes. Dans cette optique, la commission Santé-Environnement suggérait que soit menée en 2019 une analyse des données et études disponibles s’intéressant aux enjeux sanitaires liés aux poussières telluriques et un recensement des outils disponibles au niveau national, européen voire global pour prévoir et surveiller le transport des panaches de ces  poussières sur de longues distances. Cette analyse inclurait en particulier les outils de modélisation développés par Météo France.

Vœu satisfait

 Suites données par Météo-France

Lors de la commission de printemps 2019, l’ARS de la Martinique a présenté les résultats d’une étude de la CIRE Antilles-Guyane, effectuée entre 2001 et 2006, ayant pour objectif la recherche d’une relation éventuelle entre les épisodes de brumes de sable et les admissions à l'hôpital pour des pathologies respiratoires.

Cet exposé a identifié le besoin d’une revue des outils disponibles, permettant l'identification et la prévision de ces épisodes. En conséquence, la commission d'automne a été entièrement consacrée à ce sujet avec les présentations :

- par le Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air de l'INERIS, des résultats de mesures de particules fines réalisées dans le cadre du programme CARA, effectuées en Martinique en 2017 et 2018 et du système PREV'AIR DROM en production depuis janvier 2018,

- par la Direction Interrégionale Antilles-Guyane de Météo France, des diverses méthodes et outils utilisés par les prévisionnistes pour observer, identifier et prévoir l'extension et la durée de ces épisodes,

- par le Centre National de Recherche Météorologique, de la modélisation des poussières telluriques dans le modèle de chimie transport MOCAGE de Météo France.

La commission a conclu que le panorama demandé sur l'analyse des données et outils disponibles pour surveiller et prévoir ces épisodes de pollution a bien été réalisé et déclare le vœu satisfait. La commission recommande la poursuite de collaborations entre les AASQA et les organismes sanitaires dans ce domaine et encourage Météo France à poursuivre les développements en cours visant à améliorer les prévisions du modèle MOCAGE sur ce point.

ES 2/ 19 : Liens entre variables climatiques et santé mentale

 Description
Le Conseil Supérieur de la Météorologie souhaitait un appui de Météo-France pour le choix des variables météorologiques pertinentes ainsi qu'un appui statistique et la commission Santé-Environnement suggèrait de mener un co-encadrement d’un stagiaire de Météo-France par Météo-France, Santé Publique France et APHP pour traiter ces questions

Vœu partiellement satisfait

 Suites données par Météo-France

Le Conseil Supérieur de la Météorologie souhaitait un appui de Météo-France pour le choix des variables météorologiques pertinentes ainsi qu'un appui statistique et la commission Santé-Environnement suggèrait de mener un co-encadrement d’un stagiaire de Météo-France par Météo-France, Santé Publique France et APHP pour traiter ces questions

Suites données par Météo-France :

Météo-France et Santé Publique France décident de la mise en place d’un stage M2 de biostats dédié à l’étude des liens entre variables climatiques et tentatives de suicides en France selon les modalités suivantes :

 - co-encadrement : AP-HP (P.A. Geoffroy), SPF (K. Laaidi et C. Chan-Chee) et Météo-France (G. Fifre)

- stagiaire : Marine AMBAR, interne en médecine est choisie pour mener cette étude

définition du sujet : Effets des variables climatiques sur les tentatives de suicides (et éventuellement suicides, à préciser)

- période de stage : mi-mars à mi-septembre 2020

Au deuxième semestre 2019, les co-encadrants mènent plusieurs réunions téléphoniques pour définir les contours exacts de l’étude et esquisser les méthodes d’analyse. En parallèle, la stagiaire démarre le travail bibliographique sur le sujet.

D’autre part, un appel à candidatures pour un second stage « Effets des variables climatiques sur les troubles addictifs (en particulier intoxications éthyliques aiguës) » est réalisé, notamment auprès des stagiaires ingénieurs à l’ENM, mais le projet est reporté.

Mesures prises pour la reconduction du vœu en 2020 :

Sujet sur les tentatives de suicide : réunion en présentiel début 2020 à l’AP-HP afin d’échanger avec la stagiaire et préciser le travail à mener côté Météo-France (définition de zones climatiques homogènes, extraction des données météo pertinentes, appui sur les méthodes de séries temporelles), Santé publique France (extraction de données de la base de données médicale PMSI afin de préciser les codes CIM-10 qui seront suivis, définition des zones d’étude, fourniture de bases de données agrégées) et AP-HP (analyses bibliographiques, analyses statistiques) et préparation de la convention de stage

Sujet sur les intoxications éthyliques aiguës : proposition du projet de stage à l’ENM plus en amont en 2020 afin de disposer de plus de temps pour organiser le stage sur 2021

  • No labels
Write a comment…